Mardi, 4 mars 2014 | 
Écrit par Éditions du Québécois   

L'idéal républicain

Les Éditions du Québécois sont fières d’annoncer la parution d’une importante nouveauté intitulée L’idéal républicain. Réflexion sur le passé et l’avenir du Québec, ouvrage de Yanick Barrette qui propose de s’attarder au républicanisme dans l’optique de l’indépendance du Québec.

L’essai de 152 pages sera disponible à partir de la mi-mars dans toutes les bonnes librairies et sur commande auprès des Éditions (commande postale ou boutique internet) au coût de 24,95 $ seulement.

Présentation de l’ouvrage

Le républicanisme a marqué l’histoire du Québec. Certains mouvements et personnages historiques ont d’ailleurs milité en faveur de l’instauration d’une république québécoise. Malheureusement, les échecs répétés ont fini par reléguer aux oubliettes cette vision d’un Québec indépendant.

Ce livre propose de redécouvrir l’idée républicaine formulée par les Nelson, Chaput, Johnson, etc. Bien plus, l’auteur démontre qu’il est essentiel de définir les orientations d’un Québec indépendant. Ainsi, l’élaboration, la rédaction, l’application et la reconnaissance d’une constitution québécoise représentent les étapes cruciales pour convaincre la population de la nécessité d’accéder à l’autonomie complète.

Tourné vers l’avenir, mais avec un regard précis sur le passé, Yanick Barrette propose une réflexion pertinente sur le républicanisme et l’indépendance du Québec.

Préface de J. René Marcel Sauvé, expert en géopolitique

Yanick Barrette, historien et géographe, est présentement candidat au doctorat en Études urbaines à l’Institut national de la recherche scientifique. Il est aussi l’auteur de plusieurs articles de journaux ainsi que de l’essai Le Printemps érable : les fondements d’un changement, paru en 2012.

Lancement officiel

Le lancement du livre se fera dans le cadre de l’enregistrement de l’émission de web-télé La liberté @Laporte le mercredi 12 mars 2014 à 18h00 à la SSJBM (82, Sherbrooke Ouest, Montréal). L’auteur sera alors l’invité de Maxime Laporte et de son équipe.

Vous êtes tous invités à venir assister à l’enregistrement de l’émission et à profiter de la soirée-spectacle qui suivra au cours de laquelle vous pourrez vous procurer le livre au prix spécial de 20 $ seulement (argent comptant).

L'entrée est de 3 $ et des consommations et de la nourriture seront servies à faible coût tout au long de la soirée. C’est un rendez-vous!

Éditions du Québécois
www.lequebecois.org

 
Vendredi, 20 décembre 2013 | 
Écrit par Réseau de Résistance du Québécois   

Une manifestation se tiendra samedi le 21 décembre à 13h30, devant le bureau du député Scott McKay à Repentigny, pour dénoncer la complicité du gouvernement actuel avec la compagnie Enbridge pour le projet de transport du pétrole lourd des sables bitumineux vers l’est, principalement pour l’exportation, en utilisant le territoire du Québec comme simple voie de passage.

Nous déplorons les risques auxquels nous expose le gouvernement Marois pour quelques emplois et de minces retombées économiques pour le Québec. La complaisance de Scott McKay, qui travaille au Ministère de l’Environnement, est d’autant plus inquiétante, alors qu’en 2010, il dénonçait le projet entre Montréal et Portland qui, malgré ce qu’il prétend dans sa récente vidéo publique du PQ, fait partie du même projet et présente des dangers similaires dû au renversement du flux de pétrole.

Nous invitons toutes les personnes concernées par les dangers du passage des oléoducs sur le territoire québécois à se manifester samedi prochain. Le projet a été initié par Stop Oléoduc Lanaudière, un groupe citoyen mis sur pied par Carl Contant du RRQ Lanaudière, inspiré de Mouvement Stop Oléoduc, et appuyé logistiquement par Greenpeace Québec.

Pour toute information, contacter Carl Contant à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ou au 450-588-0281

Autobus fournis par Greenpeace :
Départ 12h30 au 454 rue Laurier à Montréal (contribution volontaire de 10$)

Lieu de la manifestation : 
Bureau de circonscription de Scott McKay
522 rue Notre-Dame #102 à Repentigny

 
Samedi, 28 septembre 2013 | 
Écrit par Éditions du Québécois   

Les Éditions du Québécois sont fières de vous inviter au lancement d’une importante nouveauté intitulée Défendre la démocratie québécoise, ouvrage qui propose des textes de réflexion sur le sujet de la défense dans l’optique de l’indépendance du Québec.

Le lancement du livre se fera dans le cadre de l’enregistrement de l’émission de web-télé La liberté @Laporte le jeudi 17 octobre 2013 à 17h30 à la SSJBM (82, Sherbrooke Ouest, Montréal). L’éditeur et auteur Pierre-Luc Bégin sera alors l’invité de Maxime Laporte et de son équipe.

Vous êtes tous invités à venir assister à l’enregistrement de l’émission et à profiter de la soirée-spectacle qui suivra au cours de laquelle vous pourrez vous procurer le livre au prix spécial de 15 $ seulement.

L'entrée est de 3 $ pour les membres de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal et de 5 $ pour les non-membres, qui pourront le devenir sur place. Des consommations et de la nourriture seront servies à faible coût tout au long de la soirée.

C’est un rendez-vous!

Pour en  savoir plus sur ce livre, cliquez ICI

Vous pouvez également confirmer votre participation à l'événement sur Facebook, ICI

 
Lundi, 17 juin 2013 | 
Écrit par Réseau de Résistance du Québécois   

Depuis longtemps, les radio-poubelles de Québec répandent cette mentalité fascisante d’une droite déshumanisée qui se greffe aux cerveaux des auditeurs fragiles comme une tumeur maligne. On discrédite, on dénigre, on crache au visage de ceux qui ne sont pas d’accord, on utilise démagogie et sophismes, on ne recule devant aucune méthode pour démolir les tenants de la gauche, qui sont automatiquement catégorisés de crottés, de gogauches du Plateau, de carrés rouges, ou pire, de communistes, d'extrémistes ou de terroristes. Soit tu adhères à la pensée de ces gens, soit tu dois être matraqué, arrêté, insulté et/ou poursuivi en justice. 

Un militant indépendantiste d’Option Nationale, Jean François Jacob, a eu le malheur de dénoncer les radio-poubelles sur les réseaux sociaux. Dès qu'il a lancé l’initiative, comme il n’est pas le seul à penser que ces radios sont fascisantes et nuisibles pour la société, d’autres ont pris la relève, et ont créé d’autres groupes encore plus radicaux pour contrer la situation, qui semble être devenue insoutenable pour bien des gens.

Depuis, on a crédité le tout sur le dos de Jean-François Jacob et de graves conséquences s’ensuivirent : appels à son employeur, tentative d’infraction à son domicile, tir de projectiles à travers la fenêtre de son domicile, et enfin, pour couronner le tout, une poursuite-bâillon de 250 000$. Cela a entraîné son congédiement par son employeur, le Mouvement Desjardins. Devant l’intimidation et les attaques perpétrées injustement contre sa personne, Jean-François compte maintenant déménager de Québec. 

Cependant, la solidarité est un outil important dans les luttes pour la justice sociale. Ainsi, des milliers de courriels ont été envoyés à l'employeur pour dénoncer le congédiement de Jean-François. De plus, des militants qui en ont marre des radio-vidanges ont mis sur pied un événement (http://on.fb.me/11V6BNN) pour aider financièrement ceux qui sont victimes de la liberté de diffamation étouffante de ces radios. Le Réseau de résistance du Québécois (RRQ) tient à affirmer qu’il appuie l’événement pour protester contre la radio fascisante. 

Redonnons la parole au peuple et sortons les poubelles maintenant!